Nouveaux horizons

En ce printemps 2019, La Rampe a 30 ans. Avec une fréquentation accrue, un public fidèle, un ancrage local significatif et un rayonnement d’agglomération incontesté, notre salle affiche fièrement sa marque de fabrique entre une exigence de qualité et une proximité jamais démenties. 

 

Autour de la nouvelle direction de Joséfa Gallardo, nous entendons à la fois ancrer le « projet » pour La Rampe-La Ponatière dans ce précieux héritage, mais aussi poursuivre le défi d'innover, d'expérimenter de nouvelles voies dans le spectacle vivant, pour cette Scène conventionnée désormais d'intérêt national Art et Création - Danse et Musiques. 

 

La RéPAC (Régie de programmation artistique et culturelle) s’est, de ce point de vue, toujours inscrite dans un bel équilibre entre l’ambition artistique la plus élevée – dans la programmation ou la présence artistique – et la volonté de mettre la culture au service de l’élargissement du lien social. Ceci à travers une programmation exigeante, tournée vers l’action culturelle et la construction de partenariats avec les acteurs du territoire. En témoignent les résidences passées et celle, dès septembre prochain et pour trois saisons, du collectif ÈS co-construite avec de nombreux partenaires. Nous défendons l’idée, à Échirolles, que l’art doit s’inscrire dans le quotidien des habitant-es, afin de les aider à se construire, à s’émanciper, à débattre, à s’évader, à se rencontrer ou même à se retrouver.

Nous souhaitons d’ailleurs ouvrir plus encore La Rampe, à l’instar de cette programmation pluridisciplinaire, et travailler les initiatives en transversalité avec les équipes des différents services, les associations, les habitant-es, les artistes, pour mettre le spectacle vivant au service des Échirollois-es. La réalisation de projets avec les artistes de la saison et les services jeunesse, social, petite enfance, ou le pôle gérontologie de la Ville témoignent de cette ambition. 

 

Avec trente-trois spectacles, cette saison 2019-2020 marque la fidélité à des artistes repérés, poursuit les rendez-vous familiaux et s’inscrit dans les événements locaux, Cité Plurielle notamment. Elle joue aussi la carte des partenariats avec de nombreux équipements au rayonnement métropolitain, tout en favorisant la rencontre et la découverte de nouveaux univers artistiques, de nouveaux publics. 

 

Je vous invite à découvrir cette programmation.

 

RENZO SULLI

Maire d’Échirolles

Vice-président de Grenoble-Alpes Métropole

Bonjour Échirolles

Bonjour Échirolles, bonjour toi qui as ouvert cette brochure,

 

Ici le Collectif ÈS, Sidonie, Jérémy et Émilie. 

On est déjà venu danser quelques fois par chez toi, lors de (re)connaissance en 2014 et l’an passé avec Jean-Yves, Patrick et Corinne. 

Là, on vient de poser nos valises à La Rampe. On connaissait déjà un peu l’équipe pétillante qui s’occupe de ce lieu et on a rencontré Joséfa qui bouillonne d’idées, d’envies, de folies. 

On a hâte d’être là pour travailler. 

 

Notre travail : créer à 3, assembler nos différents regards pour donner corps à nos idées. Créer du spectacle vivant c’est proposer des objets vivants, vus, vécus par des vivants : un lien entre plusieurs personnes, sinon rien. 

 

On aime ce partage-là et on le cherche à notre façon : par l’engagement du corps, l’action, le dévoilement de soi-même et même un peu de recul, de dérision de soi. 

Agir avec humour décale les points de vue et sait parfois mieux faire ressurgir les couches profondes de l’humain que ne le feraient les mots. Attention, on prend ça très au sérieux.

 

On a hâte de partager notre univers avec toi à travers les pièces qu’on a déjà créées, et surtout avec celles qui se construiront ces trois prochaines années. Aussi, on est curieux et on a envie de te rencontrer, que tu nous racontes tes mouvements, ta ville et tes idéaux. Trois ans pour partager nos recherches, pour apprendre avec toi et pour que l’on invente tous ensemble des mouvements rassembleurs, ici.

 

Alors, on espère te rencontrer sur le plateau, dans le hall de La Rampe, sur la place du marché de la Ponatière, quartier Ouest, dans ton école, au loto du dimanche, dans les cuisines du restaurant Pré-Clou (ESAT, APF) au stade de foot... Inscris-toi à nos YOLO !

 

À très vite !

 

Collectif ÈS

“Dansez, dansez sinon nous sommes perdus…” (Pina Bausch)

L’art nous invite à expérimenter de nouvelles prises sur le monde. Cette mission laissée en héritage par les directions qui ont construit l’identité unique de La Rampe-La Ponatière nous incite à lancer encore et toujours des défis inédits aux artistes et au public, sans jamais renier nos convictions, dans un monde contradictoire, complexe et violent. 

 

C’est à une saison entre fidélités et découvertes artistiques, mais aussi entre sensibilités masculines et féminines que l’équipe vous convie. Le plateau de La Rampe continuera bien sûr de vivre au rythme des grands ballets et la musique résonnera au gré des répertoires savants et populaires, tandis que La Ponatière, écrin de l’intime, s’ouvrira aux images et aux récits.

 

En écho à l’expression « La chair du monde » du philosophe Merleau-Ponty, chaque artiste invité incarne un rapport sensible au monde (et nous invite à le changer). 

 

Prise de risque dans Piano sur le fil, où l’acrobatie et la danse feront écho à la musique hypnotique du pianiste Bachar Mar Khalifé.

Grâce des métamorphoses du corps dans Romances Inciertos, un autre Orlando où François Chaignaud n’hésitera pas à jouer avec les ambiguïtés du genre. 

 

Examen du collectif dans Quintette de Jann Gallois, une partition au scalpel, qui explorera notre capacité à vivre avec les autres, nous invitant à faire cœur et corps ensemble…

 

Jouer collectif justement, sans renoncer à notre singularité, c’est ce que nous ferons avec Le Collectif ÈS en résidence à La Rampe-La Ponatière et sur le territoire de la ville pour trois saisons. Ce trio impertinent s’empare avec humour et talent de sujets de société et ré-enchante de façon décalée nos « rassemblements populaires », lotos, bals et autres karaokés… 

 

Entrons donc ensemble dans la danse, à corps perdu ! Perdons-nous pour mieux nous retrouver…différents.

 

Joséfa Gallardo


  • BROCHURE PDF

  • AGENDA

  • ACCÈS

  • CONTACT